Parkmuseerne

Un million de visiteurs. Trois millions d'hôtes dans les parcs. Parkmuseer est un quartier nouveau de musée à Copenhague
Mardi, Mai 7, 2013

Mars 2013 marque non seulement le début du printemps mais aussi la naissance de Parkmuseerne, un nouveau projet entre différents institutions culturels qui se trouvent près de Kongens Have, un des majeurs parcs de la capitale danoise: Statens Museum for Kunst – la Galerie Nationale Danoise, le musée d’histoire naturelle du Danemark, la Collection David, la Maison du Cinéma, le château de Rosenborg et la Collection Hirschsprung.

Le nouveau quartier muséal est facile à rejoindre. Tous les musées sont à peu de pas l’un de l’autre, près du Jardin Royal (Kongens Have), le Jardin Botanique et Østre Anlæg. Après l’inauguration du 19 mars suit un programme riche d’activités et d’expériences pour repenser à comment les musées rencontrent leur propre public.

Le premier thème commun sera les fleurs. Voici toutes les différentes expositions liées à ce thème:

Collectionn Hirschsprung (Den Hirschsprungske Samling)

Une saison fleurie

19 mars– 23 juin

L’exposition se focalise sur trois des œuvres les plus importantes du musée. L.A. Ring, Fritz Syberg et Harald Slott-Møller ont tous peint des images de printemps, mais chacun en suivant sa propre perspective. En ces temps-là (1890) il y avait un particulier intérêt pour les saisons – et aussi pour le printemps, et le même motif se répète aussi dans les arts visuels, dans la musique et la littérature.

L’exposition montre l’opportunité d’un examen approfondi de thèmes particuliers, avec l’intention de développer des études plus complexes et détailles sur chaque œuvre. http://www.hirschsprung.dk/Exhibition.aspx?id=39

La Maison du Cinéma (Filmhuset)

A travers les fleurs

19 mars – 9 avril

A la Maison du Cinéma, qui vante une des collections de photographie de cinéma les plus grandes au monde, sera installée une exposition avec une vaste gamme de photographies de plusieurs films dans lesquelles les fleurs jouent un rôle important. Les trésors viennent du monde entier et se réfèrent à toute l’histoire du cinéma: des photographies plus classiques et iconiques, à celles qui sont plus sombres. À l’occasion de cette exposition les photos sélectionnées sont organisées dans le thème floréal plutôt que dans celui historique et on met en évidence des photographies jamais présentées qui rappellent de différents moments merveilleux du cinéma, romantiques et iconiques. 

http://www.dfi.dk/Service/English/Filmhouse-activities.aspx

Le musée d’Histoire Naturelle du Danemark (Statens Naturhistoriske Museum)

Flora Danica

20 mars

Au début ce n’étaient que des mûres sauvages, ensuite des milliers de fleurs, des algues et des champignons, peints et imprimés dans un grande livre de plantes danoises Flora Danica. Dans l’exposition sont présentées des calques originaux, colorés à la main, avec des tableaux peints par des artistes danois inspirés par la rencontre avec le grande livre. L’art rencontre la science en Flora Danica: c’est l’idée illuministe d’améliorer les conditions de vie des gens à travers la connaissance de la nature. Le projet, commencé par le Roi Frédéric V avait le but de saisir des connaissances de la flore sauvage dans le royaume danois et de découvrir comment pouvoir les employer dans des champs différents, par exemple dans la production des tissus et des couleurs.

http://geologi.snm.ku.dk/english/udstillinger/flora_danica_kopi/

Le château de Rosenborg

La connaissance crée l’art

21 mars– 23 juin

L’exposition se focalise sur la porcelaine royale Flora Danica, célèbre et appréciée pour son élégance et créée par le livre Flora Danica, qui parlait de science et de prestige national aussi. En autre l’exposition offre 50 tableaux floraux, dont certains délicats et d’autres somptueux, peints par l’artiste, botanique et chercheuse d’insectes Maria Sibylla Merian (1647-1717). L’histoire de Maria Sibylla Merian est l’histoire de la recherche d’une plus grande connaissance sur la nature, qui devient objet de curiosité et d’une registration de l’esthétique. Ella a trouvé l’inspiration pendant un séjour dans l’Amérique du Sud et est revenue avec plusieurs desseins de plantes qu’ensuite a employées comme sujet de ses tableaux. 

http://dkks.dk/from-science-to-art

Galerie Nazionale Danoise (Statens Museum for Kunst)

Fleurs et la vision du monde

22 mars– 20 octobre

Avec plus de 300 œuvres, l’exposition offre une promenade sensuelle à travers les multiples richesses du monde des fleurs, qui démontre qu’une fleur n’est pas seulement une simple fleur. L'art de la peinture des fleurs a toujours été changeant. En présentant des tableaux de fleurs très variés, des siècles XVII et XVIII, l’exhibition se focalise sur comment des représentations minutieuses des artistes de fleurs, fruits et plantes ont été influencés par l’histoire et comment le genre dépend toujours des visions du monde prédominantes.

http://www.smk.dk/en/explore-the-art/exhibitions/coming-exhibitions/flowers-and-world-views/

Collection David (Davids Samling)

Flora Islamica – les plantes comme sujets dans l’art islamique

22 mars- 27 octobre

L’exposition montre la grande signification visuelle des plantes comme sujets dans l’art du monde islamique. Des arbres, des plantes et des fleurs sont certains des motifs les plus employés et décrits dans l’art islamique depuis plus de mille ans. L’art du monde islamique se caractérise par un enthousiasme pour la décoration trouvé dans l’univers du royaume végétal. Tous les types d’objets sont décorés par des ornements de plantes, portes, bijoux, céramiques, armes et évidemment par l’arabesque. Les artistes musulmans emploient de multiples couleurs, et des plantes et des fleurs exotiques.

http://www.davidmus.dk/en/current_events/kommende_udstillinger

 

Le nouveau site www.parkmuseerne.dk recueille toutes les offres et indique le chemin autour du quartier.

Share this page

Pour en savoir plus