Faits et mythes sur les Vikings du Danemark

Nous pensons tous connaître les Vikings, des histoires de pillages à la mythologie nordique et aux casques à cornes. Mais combien de cela relève des faits et combien des mythes ? Voilà un aperçu pour vous aider à rafraîchir vos connaissances. Et vous serez prêts pour votre aventure Viking.

Qui étaient les Vikings ?

Vikings, ou « Vikingr » en vieux Norrois, est le nom collectif utilisé pour décrire les explorateurs, les commerçants et les guerriers scandinaves qui faisaient des incursions, échangeaient des marchandises, exploraient et s’installaient dans des vastes régions de l’Europe, de l’Asie et des îles de l’Atlantique du Nord du huitième siècle environ jusqu’à la moitié du onzième siècle.

Combien de temps a duré l’Age des Vikings ?

L’Age des Vikings a commencé en 793 lors du premier raid au Monastère de Lindisfarne dans l’Angleterre du Nord jusqu’à la bataille décisive de Hastings en 1066. L’ère des Vikings a eu un énorme impact sur l’histoire médiévale de la Scandinavie, de la Grande Bretagne, de l’Irlande et d’un grand nombre d’autres pays européens.

Quelles étaient les croyances religieuses des Vikings ?

Les Vikings avaient leurs propres croyances, la mythologie norroise, avant la christianisation. La mythologie norroise était centrée sur des dieux tels qu’Odin, Thor, Loki et Frey. Mourir sur le champ de bataille était la manière la plus prestigieuse pour quitter la vie parce que cela assurait une place dans la Valhalle, une énorme halle où régnait Odin, où chaque nuit il y avait des banquets fantastiques et où on mettait au point des préparations pour aider Odin pendant les batailles apocalyptiques précédant le Ragnarök (la fin du monde). Au cours du dixième et onzième siècle, la plupart voire tous les Vikings s’étaient convertis au christianisme, tout en gardant plusieurs de leurs créances païennes jusqu’à la fin du Moyen Age.

Les explorateurs Vikings

Les Vikings étaient redoutés pour leurs longs et célèbres bateaux, des navires impressionnants qui leur permettaient non seulement de traverser les océans, mais aussi de naviguer dans des eaux peu profondes et  mêmes de débarquer directement sur les plages. Les Vikings voyageaient partout dans ce qu’à l’époque était le monde connu. Contrairement aux convictions populaires, les Vikings non seulement s’engageaient dans les incursions et les pillages. Ils étaient aussi des marchands habiles et ils créèrent beaucoup de villages prospères en Angleterre, Ecosse, Irlande, Normandie et Islande.

Jusqu’où sont arrivés les Vikings ?

Saviez-vous que les premiers européens à mettre les pieds en Amérique du Nord ont été les Vikings ? Ils ont implanté un village temporaire au  Canada tel qu’on le connaît aujourd’hui, sous le leadership de Leif Eriksen. En 845, les Vikings ont remonté la Seine pour la première fois et ont assiégé Paris. Ils demandaient des pots-de-vin aux autorités de la ville et ils ont attaqué Paris à maintes reprises jusqu’à l’assaut final en 886 qui a mis fin au règne de la terreur sur la ville. Tout comme ils avaient terrorisé la côte de l’Atlantique du Nord tout entière, les Vikings se sont ensuite dirigés vers le sud  jusqu’à l’Afrique du Nord et à est jusqu’à la Russie, Constantinople et le Moyen Orient.

Qu’était-ce le Danegeld ?

Le Danegeld était un tribut imposé par les Vikings aux pays où ils faisaient leurs raids. En versant le Danegeld, les souverains pouvaient mettre leurs régions à l’abri des attaques Vikings. Très souvent, pour verser le Danegeld aux Vikings, les monarques anglais, français et les autres souverains européens payaient des sommes conséquentes en argent et en objets précieux.

Les runes et les pierres runiques

Les Vikings avaient leur propre alphabet basé sur les caractères runiques germaniques, appelé « futhark ». Ils gravaient les runes dans les pierres pour raconter les événements historiques : aujourd’hui elles sont connues sous le nom de pierres runiques. Ces dernières narrent les détails des incursions héroïques d’un chef et de ses hommes ou des campagnes fructueuses à l’étranger. La plupart des connaissances relatives aux Vikings sont issues des inscriptions runiques découvertes sur les pierres en Scandinavie, sur les îles britanniques et même sur la Mer Noire. Des exemples de pierres runiques célèbres peuvent être admirés sur le site de Jelling, Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Les mythes Vikings

D’innombrables fausses idées sur les Vikings existent et continuent d’être transmises encore aujourd’hui. Voilà quelques-uns des mythes Vikings les plus répandus qui n’ont pas de fondement dans les faits historiques :

  1. Les Vikings ne portaient pas de casques à cornes. Il n’y a aucune preuve suggérant qu’ils les ont vraiment portés, à part durant certaines cérémonies rituelles. Les casques à cornes auraient sérieusement empêché leur habilité à lutter pendant les combats rapprochés. En effet, les casques des Vikings étaient coniques, en cuir rigide avec des renforcements en bois et en métal, ou faits en fer avec un masque et une cotte de maille. L’idée des Vikings avec des casques à cornes est apparue au XIXe siècle.
  2. Les Vikings n’étaient pas de brutes sauvages. Ils ont été mythifiés et représentés comme étant des prédateurs décoiffés aux yeux hagards. En réalité, les Anglo-Danois qui occupaient certaines parties de la Grande Bretagne étaient décrits comme un peuple excessivement propre par leurs voisins Anglo-Saxons, parce qu’ils insistaient pour prendre un bain au moins une fois par semaine et tenaient leurs cheveux bien coiffés.
  3. Les Vikings ne jouaient pas le lur.
  4. Les Vikings n’étaient pas enterrés au-dessous des dolmens.